Mutuelle Ensemble

Votre conseiller 04 90 87 65 54 (Appel non surtaxé)

Chute vertigineuse des consultations chez les généralistes

Covid-19 - Nous gardons le lien | Publié le 16 juin 2020

Partager :  

L’activité des médecins généralistes a chuté de plus de 40% pendant le confinement selon Nicolas Revel (DG CNAM)… Un résultat qui n’est pas surprenant compte tenu de l’épidémie.

Pour autant, même pendant cette période, il est indispensable de se faire soigner.

Prenez soin de vous

Le ministère des Solidarités et de la Santé, l’Assurance Maladie et Santé publique France appellent les patients à ne pas reporter les soins dont ils ont besoin, et ce malgré le contexte sanitaire actuel.

Les personnes atteintes de maladies chroniques doivent continuer à prendre leurs médicaments habituels, ne pas reporter les rendez-vous et les examens médicaux qui leurs ont été prescrits.

Que l’on soit dans une situation de fragilité nécessitant un suivi particulier ou que l’on ait, tout simplement, besoin de consulter… il ne faut pas hésiter à contacter son médecin pour prendre rendez-vous :

  • En recourant à la téléconsultation à chaque fois que possible ;
  • En se rendant sur place : tous les professionnels de santé, qu’ils exercent en cabinet, en centres de santé ou en établissements de soins, se sont organisés pour limiter au maximum les risques de contamination.

Et bien sûr, en cas d’urgence, il faut immédiatement appeler le 15 (ou contacter le 114, numéro pour les personnes sourdes ou malentendantes).

 

Pour rappel, il est nécessaire de bien respecter les gestes barrières lorsque la consultation sur place est obligatoire. Port du masque, distanciation sociale d’un mètre, désinfection régulière des mains… afin de se protéger au maximum du virus.

 

Une consultation gratuite pour les personnes fragiles

Le gouvernement a décidé la mise en place d’une consultation de suivi post-confinement, prise en charge à 100 %, et dédiée à certains patients dits vulnérables* et qui n’ont pas été vus ou reçus en consultation depuis le 17 mars dernier.

La notion de « patient vulnérable* » recouvre :

 

L’objectif de cette consultation est de permettre au médecin d’évaluer les impacts du confinement sur l’état de santé du patient, de s’assurer de la continuité des soins et de le conseiller en fonction de ses fragilités et pathologies sur les mesures de protection à adopter vis-à-vis du Covid-19.

Cette consultation dite PCV (consultation complexe post-confinement) réalisée seulement en présentiel est facturable à tarif opposable à hauteur de 46 euros (55,20 euros dans les départements et régions d’Outre-mer). Elle est intégralement prise en charge par l’assurance maladie obligatoire. Il est également possible de faire une visite à domicile en cumulant la facturation de cette consultation complexe avec la majoration de déplacement (MD).

Cette consultation spécifique est facturable jusqu’au 30 juin 2020 (décret n° 2020-637 du 27 mai 2020, paru au Journal officiel du 28 mai 2020).

 

 (1) Il s’agit des personnes âgées de 65 ans et plus, des femmes enceintes dans leur troisième trimestre de grossesse, des personnes concernées par des affections comme les antécédents cardiovasculaires, le diabète, une pathologie chronique respiratoire, une insuffisance rénale chronique dialysée, un cancer évolutif sous traitement, une obésité, une immunodépression.

 

Des masques gratuits pour protéger les personnes vulnérables

Depuis le 11 mai 2020, les pharmacies délivrent gratuitement des masques sanitaires (masques chirurgicaux) aux personnes suivantes :

  • Personnes atteintes du virus covid-19 sur présentation d'une prescription médicale et d'un test virologique covid-19,
  • Personnes les plus à risque de développer une forme grave du covid-19, sur présentation d'une prescription médicale. Seul un médecin peut établir si vous présentez un haut risque de développer une forme grave du covid-19,
  • Personnes identifiées comme une personne contact. Cette information sera directement transmise au pharmacien par l'Assurance Maladie,
  • Salariés de l'aide à domicile via CESU. Délivrance du masque sur présentation d'un justificatif de leur profession
  • Accueillants familiaux. Délivrance du masque sur présentation d'un justificatif de leur profession.

 

Le nombre de masques distribuables est limité en fonction des situations : 

  • Patients diagnostiqués COVID19 = 14 masques maximum par semaine (délivrés sous ordonnance),
  • Patients à haut risque : 10 masques maximum par semaine (délivrés sous ordonnance),
  • Patients identifiés comme une personne contact : 14 masques maximum par semaine.

Pour les autres personnes, non éligibles, les pharmaciens pourront, en fonction de leur stock, leur vendre des masques.

 

 

Sources :

  • leGénéraliste.fr 15/04/2020
  • santepubliquefrance.fr – 07/05/2020,
  • ameli.fr – 02/06/2020
  • ameli.fr – mise à jour 26/05/2020,

Partager
Tweeter
Partager
Partager